Parcours intrapreneurial : à quoi servent les séances de facilitation ?

Nouvelle

Cette semaine, nous avons rencontré Émilie Charbonneau, Directrice certifications et services-conseils chez Deloitte depuis 8 ans. Émilie est également facilitatrice auprès de nos intrapreneurs depuis 1 an. Mais qu’est-ce qu’une séance de facilitation et quels sont les objectifs visés ? Lisez cet article et découvrez les séances de facilitation comme si vous y étiez.

 

Émilie connait bien l’intrapreneuriat et vous l’avez d’ailleurs peut -être croisé à Expo Entrepreneurs début janvier puisqu’elle y a animé une conférence sur le sujet. Pour la collaboratrice de Deloitte (qui est notre partenaire pédagogique), l’intrapreneuriat répond essentiellement à trois grands enjeux, à savoir : la question de la relève dans les entreprises familiales ; la rétention des employés et l’enjeu de la croissance. En ce sens, l’intrapreneuriat permet notamment d’utiliser les idées et les talents pour améliorer la profitabilité des entreprises.

Au sein de chaque cohorte de 12 semaines du Parcours Intrapreneurial, Émilie anime avec l’un de ses collègues 6 séances, auxquelles s’ajoutent des séances spéciales qui peuvent être demandées par l’intrapreneur, afin de répondre à un sujet précis (ex : la fiscalité ou le droit des sociétés, etc.).

 

Q : À quoi ressemble une séance de facilitation ?

R : À tout sauf à un cours magistral ! Nous fonctionnons en mode atelier. Les intrapreneurs sont invités à effectuer leurs travaux et leurs lectures en amont, puis nous faisons la mise à jour des projets à chaque début de séance. C’est vraiment participatif et le but est de se faire défier dans ses idées. On se fait un peu l’avocat du diable mais cela permet de confirmer les hypothèses, de revoir certains acquis, etc. Tout au long du parcours, nous suivons le Business Model Canvas dans lequel des ateliers sont prévus afin d’approfondir chacun des blocs.

 

Q : Comment perçois-tu ton rôle en tant que facilitatrice ?

R : Sur le côté technique, on est un réel support, on pose les bonnes questions. D’un autre côté, on apporte l’accès au réseau Deloitte aux intrapreneurs. Lors de ces rencontres personnalisées, nous pouvons faire avancer davantage les projets et ajouter de l’expertise technique en cas de besoin (ex : financement, stratégie, fiscalité, etc.).

 

Q : Quelle évolution notable remarques-tu entre la première et la douzième semaine ?

R : On remarque clairement l’évolution de la proposition de valeur. On avait une idée au début et à la fin, c’est un projet prêt à être concrétisé !

 

Q : En quoi les séances de facilitation sont importantes dans la démarche intrapreneuriale ?

R : Le Parcours en général donne un lieu et un moment pour finalement consacrer du temps à l’idée pour la transformer en projet. On s’assoit et on travaille sérieusement sur le projet, aves des échéances précises. Les séances permettent quant à elles de combler certaines lacunes, certains manques chez nos intrapreneurs ou encore à les enrichir de quelques idées et de structurer les projets. Comme je le mentionnais plus tôt, on leur ouvre notre réseau Deloitte pour remédier à ces problématiques et ainsi trouver les solutions rapidement et efficacement pour continuer à avancer.

Par ailleurs, le fait de travailler en workshop permet de se nourrir de l’énergie de la cohorte et de l’expérience des autres participants. Enfin, pour la 4ème cohorte, on va essayer d’impliquer davantage les parrains des autres binômes. Ce sont tous des entrepreneurs expérimentés et il est certain que les intrapreneurs auraient beaucoup à apprendre d’eux.

 

Q : Avez-vous des exemples concrets d’évolutions marquantes chez un intrapreneur ?

R : Au-delà d’une évolution marquante, j’ai notamment le souvenir de parcours réussis.  Il faut dire qu’il y a toujours 2 ou 3 success story inspirantes et prometteuses parmi chaque cohorte. Leur point commun ? C’est sans aucun doute le fait d’avoir un projet clairement défini en amont.

 

Q : Quelle est souvent la plus grande difficulté des intrapreneurs ?

R : C’est justement l’idéation. Avoir un projet qui remplit un besoin précis n’est pas toujours évident à déterminer. Une fois cette étape franchie, c’est beaucoup plus facile de faire évoluer le projet rapidement.

 

Q : Quelle est la force du Parcours selon toi ?

R : D’avoir accès à des ressources variées et de donner une structure précise. Ça permet clairement de garder le focus et de ne pas laisser l’idée sur les tablettes.

 

Q : Quels sont les défis des intrapreneurs à la fin des 12 semaines de Parcours ?

R : Il faut garder le sérieux dans le projet et être rigoureux tout en gardant sa vivacité intraprneuriale. Il faut continuer à prendre le temps de travailler sur son intraprise et de répondre aux objectifs déterminés en amont.

 

Q : Tu as eu l’occasion de voir les projets de deux cohortes intrapreneuriales, est-il plus facile d’être un intrapreneur corporatif ou familial ?

R : Il y a des avantages et des défis dans les deux cas. Pour un intrapreneur familial, les ressources sont davantage accessibles pour lancer une intraprise et on peut rapidement commencer à travailler sur son projet. Par contre, le côté émotionnel qui entoure le projet peut parfois être difficile à gérer. Il n’est pas toujours évident pour un entrepreneur de faire confiance à la future génération et il n’est pas toujours facile pour un intrapreneur de se détacher émotionnellement et professionnellement.

Dans le cas de l’intrapreneuriat corporatif, c’est l’étape de la conviction qui est plus longue. Trouver à qui parler, avoir l’écoute et l’attention de la part de sa direction pour son projet est parfois complexe. Mais une fois cette étape franchie, le projet avance souvent très rapidement.

 

Q : Un intrapreneur idéal pour toi ?

R : Quelqu’un qui a la petite étincelle pour une idée de projet. Il faut aussi être impliqué et investi dans son intraprise. L’engagement envers le projet est déterminant. Enfin, il faut avoir l’initiative de se tourner vers ses réseaux et d’en développer de nouveaux.

 

Merci Émilie pour tes réponses et merci d’avoir expliqué ce qu’étaient les séances de facilitation.

 

Vous souhaitez participer à notre prochaine cohorte qui débutera le 14 mars 2018 ? Vous aimeriez suivre les séances de facilitation ainsi que tous les autres modules proposés lors du Parcours Intrapreneurial ? Information et inscriptions

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *