La bonne idée intrapreneuriale du mois : le codéveloppement

Nouvelle

Si elle est utilisée à travers le monde, cette méthode vient pourtant de chez nous ! Son but ? Permettre aux créateurs d’entreprise de progresser avec l’aide d’un groupe de pairs. Mais comment exploiter l’intelligence collective lorsqu’on est entrepreneur ? 

Cette méthode théorisée dans les années 1980 par Claude Champagne et Adrien Payette pour des gestionnaires en entreprise. Elle a pour objectif d’exploiter l’intelligence collective et est souvent utilisée dans les  parcours de formation à l’entrepreneuriat ou entre entrepreneurs en activité.

 

Comment mettre en place cette méthode ?

Pour faire du codéveloppement, il faut constituer des groupes de six à huit personnes qui se réunissent à fréquence régulière pour une durée d’1h30 à 2h30, sur une période de six mois à un an.  Ces groupes peuvent être composés de porteurs de projet de création d’entreprise, de consultants indépendants ou de dirigeants de PME. Pensez à avoir recours à un spécialiste en développement organisationnel ou en entrepreneuriat pour animer les séances, ça n’en sera que plus efficace !

L’objectif du codéveloppement est d’avoir recours à un processus inversé, où l’on apprend de ses pairs, dans un climat constructif et sans jugement.  Lors de chaque séance, un des participants endosse le rôle du « client », les autres étant ses « consultants », avec l’objectif de l’aider par rapport à la préoccupation, au projet ou la problématique qu’il soulève. Le client change à chaque séance.

 

Pourquoi appliquer la méthode du codéveloppement ? 

Parmi les nombreux bénéfices figurent sans aucun doute ceux :

  • d’apprendre une autre manière de gérer les difficultés
  • de définir un objectif clair
  • de remettre en cause un but pour vérifier que c’est bien le bon
  • d’apprendre à ne pas se disperser
  • sortir de son isolement en tant qu’entrepreneur
  • de renforcer la confiance en soi

 

Les conditions pour un codéveloppement efficace *

  • Avoir un groupe judicieusement composé : il est conseillé de réunir des personnes avec une même ambition et un stade d’avancement semblable dans leur projet
  • Tenir l’engagement dans la durée : les participants doivent faire preuve d’assiduité, dans la mesure où le processus est basé sur la solidarité et le soutien mutuel.
  • Avoir recours à un animateur/coach expert : il est en effet le garant du cadre, facilite la séance et veille au bon déroulement des différentes étapes. Son rôle est également de veiller à la confidentialité (cruciale pour des entrepreneurs).

 

* Source : HBR France https://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2017/11/17464-codeveloppement-methode-quebecoise-service-entrepreneurs/

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *