Retrouvez ci-dessous les conseils de nos experts pour les entreprises familiales qui s’apprêtent à passer en mode intrapreneurial.

 

Les conseils d’Émilie Gaudet pour les parrains, les entreprises d’accueil

Prenez le temps

Si vous vous engagez à soutenir votre enfant dans son parcours intrapreneurial, assurez-vous d’y mettre du temps.

Lors de la concrétisation de son projet votre intrapreneur aura besoin de discuter de ses idées, se faire assister dans ses pivots et biensur se faire challenger. Prenez le temps de l’écouter.

 

 

Laissez le tenir le volant!

Comme entrepreneur lorsque l’on trouve une idée qui nous passionne on veut la voir se concrétiser rapidement et à notre manière. Lors que vous passez de l’autre côté de la clôture et agissez comme parrains, il est important de laisser le contrôle du projet à notre intrapreneur, il faut lui démontrer notre confiance en ses moyens et l’appuyer en lui laissant sa liberté d’action et de décision.

Définissez le carré de sable

Au début de cette belle aventure il est important de définir le cadre dans lequel vous allez travailler. Vous devez établir ensemble les attentes, exemple, le nombre d’heures à investir par semaine, le nombre de rencontre, le potentiel d’investissement financier. Mettre la table permettra de gérer les attentes et de réduire les sources de conflits potentiels

Réfléchissez à votre communication

Dans votre relation, qui ne date pas d’hier, vous devrez ajuster certaines choses, faite preuve d’ouverture pour vous transformer en parrain qui pourra gérer une relation d’affaire, de mentor. Regardez votre enfant avec un regard extérieur, malgré que vous le connaissez depuis longtemps, il a encore beaucoup à vous apprendre sur lui.

Les conseils de Guillaume Hervé pour les entreprises familiales

L’un des premiers obstacles qui se présentent lorsque l’on parle d’intrapreneuriat au sein d’une entreprise familiale est de justifier son applicabilité. Ceci vient du fait que souvent les meilleures pratiques relatives à l’intrapreneuriat sont à tort attribuées au milieu de la grande entreprise. En réalité, l’intrapreneuriat s’applique à toute entreprise qui cherche à grandir et à former de grands leaders, sans égard au type de structure dans laquelle l’entreprise évolue, qu’elle soit familiale ou non.

L’intrapreneuriat permet à toutes les entreprises de créer et de maintenir une culture entrepreneuriale dans l’entreprise existante. En retour, cela suscite l’innovation en appui aux stratégies de diversification, aux plans d’expansion et à la pénétration de nouveaux marchés. Par ailleurs, les intrapreneurs deviennent de grands chefs d’entreprise parce qu’ils développent des compétences générales de leadership, ces personnes sont à l’aise de travailler dans un environnement inconnu, elles apprennent à prendre des décisions avec peu d’information, n’ont pas peur de défier le statu quo et elles sont souvent capables de repérer des occasions favorables là où les autres n’y voient rien. Il importe de se pencher sur certaines de ces idées préconçues et de définir la façon dont l’intrapreneuriat devrait être déployé dans le contexte de l’entreprise familiale.

Publique par rapport à privée

La confusion peut provenir d’idées fausses sur les entreprises familiales et sur ce qui est souvent désigné comme le monde des affaires. Il n’est pas question ici de la définition juridique d’une société. Les personnes qui utilisent le terme « monde des affaires » ont plutôt tendance à faire référence aux très grands conglomérats ou aux entreprises cotées en bourse, soumis à des règles de gouvernance bien strictes.

Le fait est que de nombreuses entreprises familiales sont également des « sociétés ». Certaines des plus grandes entreprises mondiales sont à la fois familiales et cotées sur les marchés boursiers du monde; elles correspondent vraiment à la définition de « sociétés ». En voici quelques exemples : TATA en Inde, Volkswagen en Allemagne, Samsung en Corée du Sud, Roche en Suisse, Dassault Aviation en France, George Weston au Canada, McKesson aux États-Unis et America Movil au Mexique.

Ces entreprises ont pris de l’expansion et s’imposent dans leurs domaines respectifs parce qu’elles ont constamment nourri leur esprit entrepreneurial, soutenant sans cesse l’intrapreneuriat, de génération en génération.

 

Logos Map Image

Petite ou grande

À cet égard, la taille de l’entreprise est parfois avancée comme un argument en matière d’applicabilité de l’intrapreneuriat à une entreprise familiale. En réalité, des entreprises de toute taille ont bénéficié de l’intrapreneuriat.

Un bon exemple est l’entreprise W.L. Gore, mieux connue sous le nom de GORE-TEX, un chef de file dans l’utilisation de fluoropolymères. Elle a connu une croissance accélérée dans les années 1990 en tirant parti de l’intrapreneuriat. Un de ses nombreux produits à succès est la corde de guitare Elixir, en 1997, aujourd’hui classé no 1 au monde.

Plus récemment, Shutterstock, le fournisseur mondial d’images et d’enregistrements de haute qualité, a tiré profit de l’intrapreneuriat pour stimuler sa croissance, créant des débouchés pour de nouvelles entreprises comme Offset et Skillfeed.

En réalité, les petites entreprises peuvent être désavantagées par leur manque de ressources, tant par l’étendue que l’ampleur, le peu de canaux de distribution et de présence sur un marché comparativement aux grandes entreprises; les petites entreprises ont toutefois tendance à bénéficier d’une moindre résistance au changement, de plus grande flexibilité et d’une prise de décision plus rapide leur permettant de faire avancer leurs initiatives intrapreneuriales.

 

Intrapreneurs Doodle ImageLes initiatives intrapreneuriales au sein de Shutterstock et W.L. Gore

Vous n’avez pas besoin d’être grand pour réussir

Un exemple inspirant de petite entreprise familiale tirant parti de l’intrapreneuriat pour croitre et encourager la future génération est la famille Faita de Montréal, au Canada. Récemment présentée par Initiative Intrapreneuriale, cette petite entreprise a fait ses débuts en tant que quincaillerie pour ensuite se diversifier en magasin de chasse et pêche. Puis la famille a ouvert une école de cuisine et plus tard, plusieurs restaurants. Ceci a été accompli par différentes générations de membres de la famille, dotés d’un esprit d’entrepreneuriat et cherchant à vivre ses passions et rêves tout en demeurant dans l’entreprise familiale.

Pour les familles en affaires, l’intrapreneuriat peut être un outil supplémentaire qui incitera la prochaine génération à prendre sa place dans l’entreprise familiale dans l’éventuel but de lui confier des fonctions de leadership au sein de l’entreprise agrandie ou de lui donner la possibilité d’être propriétaire de l’activité principale. Ceci se produit en fournissant aux membres prometteurs de la famille, la possibilité de bénéficier de l’aide familiale, selon leurs conditions. Les membres prometteurs sont ceux qui se seraient joints à d’autres entreprises pour poursuivre leurs rêves ou auraient approché des investisseurs providentiels indépendants ou investisseurs en capital de risque pour financer le démarrage de leur entreprise. Tandis que l’intrapreneur familial fait grandir sa nouvelle entreprise, il se convertit en dirigeant aguerri et acquiert les aptitudes requises pour multiplier les activités, diriger des équipes dans un contexte de croissance et faire face aux difficultés.

 

Pour que l’intrapreneuriat soit un succès, toutes les entreprises, peu importe leur taille, la composition de leur actionnariat, leur localisation ou leur marché, doivent suivre les conseils qui suivent :

 

  • S’assurer du soutien du chef de la direction : Le succès de l’intrapreneuriat commence au sommet. Il est essentiel de s’assurer de l’appui du chef de la direction pour la réussite à moyen et à long terme de toute initiative intrapreneuriale. Le chef de la direction veillera à ce que l’équipe de direction offre un appui adéquat et que les ressources soient disponibles en temps opportun. Dans le cas des entreprises familiales, il est important d’avoir non seulement le soutien, mais aussi la participation de la famille.

 

  • Définir une vision intrapreneuriale : Une initiative d’intrapreneuriat est essentiellement un choix stratégique. Avoir recours à l’intrapreneuriat pour la croissance relève d’une décision stratégique. Pour cette raison, elle doit s’arrimer aux besoins et objectifs généraux de la société mère et démontrer comment cela soutiendra la vision globale de l’entreprise. Ici, la société mère doit définir un champ d’action suffisamment grand pour laisser libre cours à la créativité et à l’innovation et donner aux intrapreneurs suffisamment d’espace pour lancer et faire croitre leurs entreprises en démarrage. En parallèle, elle doit définir les grandes orientations qu’elle souhaite explorer grâce à l’intrapreneuriat.

 

  • Avoir une vision à long terme : L’intrapreneuriat n’est pas l’outil des superproductions rapides qui rapporteront des millions de dollars à court terme. L’intrapreneuriat est une stratégie de croissance interne qui fonctionne lorsque les intrapreneurs peuvent explorer des idées, les tester et les valider sur le marché, ajuster leur proposition de valeur lorsqu’ils disposent de davantage de données, puis d’intensifier les activités lorsque le produit le moindrement viable a été clairement élaboré.

 

Two small business owners behind the deli counter

 

  • Avoir un financement distinct : Il a été démontré à maintes reprises que pour réussir dans l’intrapreneuriat, la société mère doit séparer les fonds relatifs à l’intrapreneuriat de ses budgets opérationnels principaux. Ces fonds doivent être spécifiquement assignés aux intrapreneurs, clairement assurés et protégés contre toute tentation de la part des dirigeants de l’activité principale d’en disposer ou de les restreindre pour les besoins des activités principales de l’entreprise.

 

  • Définir le processus d’évaluation des idées : Le processus par lequel l’entreprise identifiera et sélectionnera de nouvelles idées commerciales doit être clairement communiqué à tous. Cela permettra de s’assurer que les gens mettent leurs efforts aux bons endroits et d’éviter toute perception de favoritisme qui pourrait se présenter à l’avenir.

 

  • Définir le processus de financement et de suivi : À l’instar du processus d’évaluation des idées, les modes de financement et de soutien aux idées doivent également être clairement définis. Cela permet non seulement aux intrapreneurs de savoir ce qui est attendu d’eux, mais donne également à l’entreprise la certitude que des étapes doivent être suivies et que des jalons doivent être franchis afin de recevoir un soutien et un financement continus.

 

  • Mettre en place des équipes distinctes : Vos intrapreneurs doivent être établis en dehors de l’activité de base et leurs activités doivent être séparées de celle-ci. Cela leur donne la liberté nécessaire pour agir en tant que dirigeants d’entreprises en démarrage, créer l’environnement et se donner les moyens qu’ils jugent essentiels au succès de leurs nouvelles initiatives.

 

  • Adapter les IRC et les exigences de déclaration : Les entreprises doivent adapter leurs exigences relatives aux déclarations régulières ainsi que leurs indicateurs de rendement clé (IRC) à la réalité des entreprises en démarrage, car les mesures de rendement et de succès utilisées pour gérer et développer une activité établie et mature ne correspondent pas aux besoins d’une entreprise en démarrage. Cette dernière doit plutôt demeurer flexible, réactive et prompte à investir dans la validation d’idées.

 

  • Adopter la gestion du changement : Les entreprises qui s’aventurent dans l’intrapreneuriat doivent comprendre qu’un certain degré de changement sera nécessaire dans l’activité principale de l’entreprise. Ce changement est essentiel pour adapter les systèmes, les processus et les pratiques établis dans l’entreprise en vue de fournir le niveau de soutien requis par le démarrage et de façon adaptée à celui-ci.

 

  • Comprendre la nécessité de changer de direction : Dans les affaires, changer d’orientation est l’acte d’adapter une stratégie ou un plan d’exécution à de nouvelles informations reçues du marché et des clients. Il est tout à fait normal de changer de direction dans l’environnement des entreprises en démarrage où un nouveau marché est moins connu et où des essais et validations se produisent fréquemment, surtout lorsque l’entreprise en développement en est à ses premiers balbutiements. Les nouvelles entreprises sont plus fréquemment amenées à changer d’orientation que les entreprises matures qui les commanditent.

 

A deli owner and his daughter standing in their shop

Autres facteurs de succès des entreprises familiales. Les entreprises familiales doivent également se pencher sur les questions suivantes en raison de leur dynamique unique. Ces questions incluent notamment :

 

  • Définir la pérennité (entreprise, nom de famille, etc.) : La question « que signifie la pérennité pour vous » est très importante. Voulez-vous vous assurer que les membres de la famille seront prêts à prendre le relai lorsque vous serez prêt à quitter l’entreprise? Souhaitez-vous que l’entreprise continue d‘évoluer dans son ou ses marchés actuels et donc former un successeur en conséquence? Cherchez-vous à préserver le nom de famille dans les affaires, quels que soient les marchés vers lesquels l’entreprise évoluera? Comprendre votre propre définition de la pérennité vous aidera à affiner le cadre de vos activités intrapreneuriales et à préciser le profil du ou des membres de la famille de la prochaine génération, le plus approprié pour exécuter cette vision.

 

  • Clarifier qui a accès au financement : Définir clairement qui aura accès au financement derrière la machine intrapreneuriale. Dans les entreprises non familiales, chaque employé peut y avoir accès, mais cela pourrait ne pas être le cas pour votre entreprise familiale. Autant que possible, vous devez être clair et transparent afin de ne pas risquer de vous mettre à dos les employés qui ne font pas partie de la famille. Cela ne signifie pas nécessairement qu’un membre de la famille doit diriger la nouvelle initiative, mais vous pourriez avoir besoin que l’un d’entre eux fasse partie de l’équipe dirigeante de l’entreprise en démarrage. Cela doit être mûrement réfléchi.

 

  • Communiquer vos valeurs : Enfin, y a-t-il des valeurs familiales particulières que vous tenez à voir respectées par toutes les prochaines générations qui désireraient prendre part à votre initiative intrapreneuriale? Celles-ci vont au-delà des valeurs d’entreprise et représentent ce que vous et votre famille considérez comme étant des critères importants à soutenir. Il peut s’agir de vos attentes d’un point de vue culturel, environnemental, régional ou même personnel.

 

Comprendre la façon dont les principes d’intrapreneuriat peuvent s’appliquer spécifiquement à votre famille et à votre entreprise familiale est la première étape vers le legs d’une initiative de croissance stratégique claire fondée sur l’intrapreneuriat, qui sera avantageuse pour vous, votre entreprise ou les membres de votre famille, pour quiconque souhaitant plonger dans sa propre aventure entrepreneuriale pour des générations à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *