Élodie Doua : l’exemple de l’intrapreneuriat corporatif

Nouvelle

Élodie Doua est le parfait exemple de l’intrapreneur corporatif. N’étant pas issue d’une entreprise familiale, c’est son ambition, sa détermination et ses compétences qui lui ont permis d’intraprendre et d’être sélectionnée par son entreprise d’accueil, la très réputée agence Havas.

Au fil des lignes, vous réaliserez que l’histoire d’Élodie pourrait être la vôtre. Vous comprendrez quelles sont les clés d’un parcours à succès et comment on devient un intrapreneur corporatif.

 

 LE DÉBUT DE L’AVENTURE

S’il est un début de parcours atypique, c’est bien celui d’Élodie. Contrairement à la plupart de nos participants, la jeune femme a été sélectionnée par son entreprise. En effet, Havas avait décidé en amont de participer au programme de l’Initiative Intrapreneuriale. Il leur restait à choisir quel employé y participerait et avec quel projet. À la fin du processus de sélection, c’est Élodie et son projet de Club social – Studio DIY qui a été retenue. Ses compétences, sa proactivité et son dynamisme on fait la différence et voilà comment elle s’est retrouvée embarquée dans l’aventure de notre cohorte de printemps (avec son Parrain Stéphane Mailhot, vice-président Stratégie chez Havas).

 

 LE PROJET D’ÉLODIE

Avant même d’intégrer le Parcours ou d’être sélectionnée, Élodie, gestionnaire de projet chez Havas, avait déjà mis sur pied son idée. Même si elle avoue sans détour que c’était davantage « une passion en dehors du travail », la jeune femme partait avec une idée précise en tête. Son projet ? C’est le Club social – Studio DIY, qu’elle a fondée avec son amie Carolina Machado Cabral. Le Club Social se concentre sur le secteur événementiel et propose notamment quatre services :

  • le design d’événement
  • la création sur mesure
  • l’organisation et la coordination
  • les événements à la carte

 Le Club Social – Studio DIY se démarque de la concurrence par son approche « accessible ». Le but est de proposer des événements de qualité à prix raisonnable. Grâce à différents leviers et notamment une plateforme numérique, le Club fait des économies substantielles et peut ainsi proposer des prestations plus abordables pour les clients. Élodie précise aussi que l’aspect créatif (le studio) avec l’attention portée aux détails, est l’une des marques de fabrique du Club Social.

Mais alors pourquoi intégré le Parcours de l’Initiative Intrapreneuriale si le projet était déjà là ? « Avant le cours, on avançait au feeling, nous n’avions pas réellement de plan d’affaires. En fait, avant d’intégrer le Parcours, je ne me sentais pas vraiment intrapreneur ou entrepreneur, c’était vraiment plus une passion qu’une réelle activité professionnelle ! ».

 

RETOUR SUR SON EXPÉRIENCE INTRAPRENEURIALE

 En intégrant le Parcours, Elodie a fait évoluer son projet et grâce à son parrain, Stéphane Mailhot, elle a appris à questionner notre cible, notre approche et surtout nos valeurs d’entreprise, etc. Fait original, le binôme n’avait pas travailler ensemble avant de participer au Programme et pour la jeune femme, cela a été une réelle opportunité.

En effet, démarrer sur des bases neutres permet d’avancer ensemble avec les meilleures intentions possibles. « Je ne voulais pas décevoir Stéphane ni mon entreprise d’accueil Havas qui me donnait cette chance exceptionnelle. Alors j’avoue que même si d’ordinaire je suis rigoureuse et volontaire, je l’ai été encore davantage. Je me sentais privilégiée que Stéphane consacre du temps à mon projet mais cela m’investissait également d’une grande responsabilité. Il était hors de question de décevoir l’entreprise ou mon parrain, alors j’ai tout donné ».

Quant à leurs complémentarités, Elodie reconnaît qu’elle a beaucoup appris des connaissances stratégiques et marketing de Stéphane. Elodie souligne aussi que c’était extrêment enrichissant d’être soutenue et épaulée par son parrain. Elle a pu s’inspirer de son expérience et ainsi éviter des erreurs inutiles. Les conseils reçus lui ont permis d’avancer plus rapidement, dans la bonne direction.

Côté souvenir marquant, Elodie retiendra avant tout sa rencontre avec Alexandre Taillefer. Aujourd’hui encore, elle essaye d’appliquer tous les conseils de l’entrepreneur à succès pour ses pitchs. « C’était vraiment un point que je voulais peaufiner et j’y ai mis les bouchés doubles. Et j’avoue aussi que de rencontrer Alexandre Taillefer, d’avoir le privilège de lui parler de mon projet, c’est un souvenir marquant dans une vie. Nombreux sont ceux qui auraient aimé avoir cette opportunité ! ».

 

« SAVOIR PROFITER DE CHAQUE MOMENT, CHAQUE RESSOURCE MISE À DISPOSITION »

Et si vous vous demandez pourquoi le Parcours a été un tel succès pour la jeune femme, c’est parce qu’elle a vraiment su profiter de chaque ressource mise à disposition : création de plan d’affaires, les rencontres avec les autres intrapreneurs, les dîners inspirants, les ateliers, etc. Chaque moment a été propice à l’évolution de son entreprise. La jeune femme précise également qu’entre intrapeneurs, il n’y avait aucune gêne pour se challenger et qu’il y avait une belle atmosphère de travail et d’envie de réussir. Savoir se motiver les uns les autres, être stimulé par les projets et l’ambition des participants, c’est aussi ça la force du programme. À la différence d’agir seul, on avance et se remet en cause par la force du groupe. Et les contacts pris lors des douze semaines se poursuivent après le Parcours.

D’un autre côté, il faut reconnaître que si l’expérience d’Elodie a été un succès, c’est aussi parce que son entreprise d’accueil lui a donné les moyens de réussir. Par exemple, elle avait une latitude dans ses horaires de travail pour qu’elle puisse suivre les cours, développer son projet, etc. Havas a permis à Élodie de réfléchir son entreprise de manière à pouvoir optimiser son implication , tout en conservant son poste au sein de l’entreprise mère.

 

Aujourd’hui, le Club Social- Studio DIY grandit un peu plus chaque jour et le secteur des particuliers (mariage, anniversaires, soirée privées) est en pleine expansion ! À présent, c’est 60% de b2b et 40% b2c. Avant le Parcours, la partie particulier était vraiment minime. Comme quoi, le Parcours lui aura permis d’apprendre qu’il ne faut jamais renoncer avant d’avoir exploré toutes les pistes d’évolutions possibles. Dans l’avenir, Elodie souhaite que le Club Social-Studio DIY devienne une référence dans le domaine des événements pour particulier et les PME, notamment avec une offre à la carte et modulable, selon les besoins et possibilités de chacun.

Grâce au programme, Élodie se sent à présent mieux outillée pour continuer à avancer et si elle en doutait au début, elle sait désormais qu’elle est une intrapreneur accomplie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *