Apprendre à se démarquer

Nouvelle

M. Bélanger est dirigeant d’entreprise familiale, mais il est avant tout intrapreneur. Le 19 avril dernier, dans le cadre du Parcours de l’Initiative Intrapreneuriale, M. Bélanger a partagé son témoignage et mis en lumière la philosophie qui anime son entreprise. Il voulut en premier lieu rendre hommage à son père, qui lui a permis de concrétiser ses projets ce qui a résulté en la création de PremierTech. Également, il a voulu souligner les accomplissements ceux qu’il appelle affectueusement « sa gang ». Les premiers dans « l’aventure », ses collègues universitaires qui ont rejoint l’entreprise comme stagiaires occupent tous maintenant des postes clés au sein de l’entreprise.

La rétention des talents a été l’un grand thème de la rencontre. Selon lui, il est indispensable de donner à chacun la possibilité de prendre ses propres décisions, de s’impliquer, de se développer et de faire naître de nouvelles opportunités. M. Bélanger s’est toujours considéré comme étant le chef d’un orchestre constitué de projets autonomes dirigés par ses coéquipiers. Pour lui, ces projets ne sont pas un frein à l’entreprise. Ils sont au contraire nécessaires pour son harmonie globale.

 

« Nous comptons chez PremierTech 3600 équipiers, nous ne parlons jamais d’employés […] Nous sommes une grande famille. »

 

Convaincu et convaincant, M. Bélanger soutient que le talent se trouve partout. Pour qu’un business ait du succès, il faut que les différents talents des équipiers qui le composent soient mis au service d’une philosophie d’entreprise fédératrice. Il s’agit de trouver les individus qui ont soif d’aventure et de défi, qui sont ouverts d’esprit et qui n’ont pas peur de se remettre en question. Sans pour autant avoir peur de l’échec, PremierTech joue pour gagner et tous les équipiers se doivent de partager cette vision.

 

« Il faut d’abord charmer le cœur des clients. »

 

Une relation interpersonnelle respectueuse des aspirations de chacun des équipiers est la clé du succès Intrapreneurial de Premier Tech. Son astuce, ne jamais adopter une attitude de patron, mais bien d’équipier. Plutôt que d’incarner un rôle de superviseur, M. Bélanger affirme que la mission du propriétaire d’entreprise est d’intégrer un système d’incubation interne qui permet à chacun d’intraprendre.

 

« Le succès ne vaut que s’il est partagé par tous. »

 

Pour en connaître plus sur le grand mouvement intrapreneurial au Québec, cliquez ici dès maintenant !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *